mardi 12 janvier 2010

Hitomi Hasegawa, classe mais coquine

Hitomi a un joli minois mais elle aime se masturber et baiser. Elle dit qu’elle est contente d’avoir ramené ce vibromasseur du travail car le sien était cassé.

Comment es-tu arrivée dans ce business?
J’ai été scoutée.
Comment t’ont-ils approchée?
Une personne vraiment très polie est venue vers moi et m’a dit “Je suis réellement désolé, mais auriez-vous l’amabilité d’écouter ce que j’ai à vous dire ? »
Alors tu as décidé de l’écouter parce qu’il était très poli?
Oui. Il était tellement poli pour une personne de son âge.
Tu es plutôt faible contre des personnes de ce type?
Un peu (rires).
Donc tu n’aimes pas les gens qui te forcent la main? Tu ne détesterais pas un scout qui ferait le forcing?
En tout cas, à ce moment j’ai juste pensé que c’était une personne gentille.
Et tu as décidé de te lancer dans le business juste là ?
Je suis allée à leur bureau le jour d’après et j’ai écouté ce qu’ils avaient à dire, puis je leur ai demandé de me donner du temps pour y penser...et la seule chose dont je me souviens après c’était qu’on parlait déjà boulot…
Quand as-tu été scoutée?
Ils m’ont scoutée en décembre, mais j’ai passé environ 3 mois à y réfléchir...
As-tu passé ces trois mois à demander conseil autour de toi?
J’ai acheté beaucoup de magazines et j’ai fait quelques recherches par moi-même…comme savoir dans quel monde je devrai entrer. Ca m’a tellement intéressée que je suis même devenue une lectrice assidue (rires).
Donc tu as déjà fait un film? Comment c’était ?
J’étais très nerveuse. Mais je me suis beaucoup amusée et je me suis trouvée à penser à beaucoup de choses après ça, tellement que je me suis mise la fièvre, comme une surcharge sensorielle.
Une surcharge sensorielle?
Oui, je me suis écroulée de fatigue aussitôt rentrée chez moi (rires). Mais c’était quand même bien marrant. Probablement le truc le plus marrant que j’avais essayé jusque là.
Qu’est-ce qui était marrant?
Il y avait tellement de monde présent. C’est drôle d’être au centre de tout ça…c’était comme si le point de vue de mon univers avait changé (rires).
Tu aimes baiser?
Err...je pense...oui, j’aime (rires).
Tu l’as fait avec combien de personnes?
Sept. Je le fais seulement avec les gens avec qui je sors, et une fois que je l’ai fait, notre relation dure en général longtemps.
C’était quand ta première fois?
Treize ans.
Treize ans...tu veux dire dans ta deuxième année de Jr High? Ce n’est pas beaucoup trop tôt ?
J’imagine que si, parce que personne autour de moi ne l’avait déjà fait (rires).
Alors c’était comment ta première fois?
On avait l’habitude de s’embrasser et autre une fois rentrés à la maison, et après environ un mois les simples baisers ne le satisfaisaient plus, il a mis sa main sur mes hanches et m’a demandé “Je peux le faire?”, et il me l’a mise…mais il n’avait pas de préservatif donc on a eu peur et on a arrêté. On l’a refait plus tard avec un préservatif, mais il ne pouvait pas jouir avec…donc il n’a pas joui avant la troisième fois qu’on le fasse…et c’est aussi là que j’ai pensé pour la première fois « Wow, c’est un truc géant ».
Tu as connu le plaisir seulement à ta troisième fois!? Mais ça ne t’a pas semblé bizarre la première fois ?
Oui, effectivement. Après on est sortis acheter à manger et je me disais « Je me sens un peu bizarre ».
C’est une description plutôt réaliste de ton expérience (rires). Donc, tu t’es sentie comment à propos de ta première fois ?
J’étais surprise que ça ne fasse pas plus mal que ça. C’était juste genre « He, je suis dedans ».
Oh, donc tu étais mouillée avant même qu’il te la mette ?
Qui sait? (rires) Mais ça ne m’a vraiment pas fait mal du tout.
Donc j’imagine que c’était juste comment étais ton corps à ce moment (rires). Les gens ne font pas une grande affaire d’histoires sur le sexe quand ils sont en Jr High ? Tu l’as dit à quelqu’un que tu l’avais fait ?
Oui, ils en font une grande affaire, mais j’ai eu le sentiment d’être trop réel quand je l’ai dit…et j’aurais été trop crue si j’en avais trop dit (rires). Ils auraient dit que je suis bizarre ou un truc dans le genre. Tout le monde est tellement intéressé par ça parce qu’ils sont encore vierges, et c’était comme si j’étais celle qui brisait leur image idéalisée de ce moment.
Tu veux dire quoi par parler “trop réel”?
Ils m’ont demandé quelle était la position de mon corps pendant l’acte, alors je leur ai montré, et après ils m’ont dit que j’exagérais. Ils sont même allés voir mon copain pour lui dire « Ta nana exagère. Dis lui d’arrêter. »
Tu leur as montré alors que tu étais devant ton copain?
Oui, ça m’a semblé normal à l’époque.
Au fait, quel genre de mec tu aimes?
J’aime les gens qui se comportent naturellement avec moi. Quelqu’un qui ne se force pas parce qu’il est avec moi.
Et à propos des types que tu n’aimes pas?
Les mecs qui ne comprennent quand d’autres gens souffrent.
Il y a des gens comme ça?
Il y en a beaucoup. Je ne veux plomber l’interview, mais il semble que je n’ai pas de chance avec les hommes.
Mais tu as dit que tu as des longues relations.
C’est juste que je ne peux pas les quitter et les laisser seuls. Ca va sûrement sonner bizarre si je dis ça maintenant, mais je suis le genre à ne pas leur en voulair quoiqu’ils disent, donc en général ils profitent de moi, et toutes sortes de choses peuvent arriver (rires).
Toutes sortes de choses?
J’ai presque été tuée quelquefois (rires). Un des types avec qui j’avais l’habitude de sortir ne voulait pas me laisser sortir seule et où que je veuille aller, il fallait qu’il vienne avec moi. Je suis sortie une fois avec mes amies, et il était tellement en colère quand je suis rentrée, qu’il a tirée dans sa voiture et il m’a conduite dans un cimetière…(rires).
Oh la vache. Autre chose?
J’ai été traquée une fois. J’ai rompu avec un des mes petits amis parce qu’il m’avait trompée, et il est venu me voir le lendemain en me tendant trois de ses journaux intimes et il a dit « Tu ne connais que l’amour feint et l’amitié feinte » et « Je suis le seul qui peut te sauver ». Il est même venu chez moi et a dit « J’ai quelque chose à dire à tes parents » et il a forcé l’entrée de la maison, s’est inclinée devant ma mère et a dit « Elle est utilisée par d’autres personnes, mais je vais faire mon maximum pour la remettre dans le droit chemin. ». Ma mère a été si choquée que c’est moi qui devenu la mauvaise personne.
Qu’ont dit tes parents?
Que faire pleurer un homme est la pire chose qu’une femme puisse faire. Ils m’ont dit de sortir ! (rires).
Alors ils ont cru le mec (rires).
Oui, son comportement était incroyable…je me sentais totalement dupée (rires). J’ai essayé de l’expliquer à mes parents mais ils ont décidé que c’était trop dur de s’impliquer là dedans. Ma m’a rendu vraiment triste (rires). Mais c’était un peu un froussard alors quand des amis hommes sont venus un peu plus tard, ils lui ont dit d’arrêter et il l’a fait (rires).
Donc tu n’es sortie qu’avec des garçons comme ça, pendant de longues périodes, pas moins.
Très longues. Mais au moment où ils me disaient “Je t’aime”, je...
J’imagine que c’est dur de leur dire non.
Ca l’est vraiment. Je tombe amoureuse d’eux au moment où ils disent qu’ils m’aiment.
Alors que ferais-tu si un de tes fans venait tevoir et te disait “Je t’aime, sors avec moi!”
Je me le demande (rires). Mais je pense réellement que ça causerait plein de problèmes, parce que je m’investirai vraiment dans cette relation…je deviendrai plutôt dangereuse.